FODMAPs est l’acronyme anglosaxon pour « Fermentable Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols », autrement dit des hydrates de carbone à chaîne courte, peu absorbés et fermentescibles. Ces sucres sont présents dans plusieurs catégories d’aliments telles que produits laitiers, céréales, légumineuses, légumes et fruits. Ils sont aussi de plus en plus présents dans l’alimentation occidentale du fait de leur ajout dans les produits industriels (inuline, FOS, édulcorants, sirop de maïs riche en fructose). S’ils ont des effets bénéfiques pour la santé bien démontrés en agissant sur le microbiote, ...
La question de la dénutrition en EHPAD est un enjeu majeur de la prise en charge des résidents puisque, selon les études épidémiologiques, ce diagnostic est présent chez près de 40% d'entre eux.   Pourtant, même si ce risque est connu et que sa prise en charge est codifiée, les causes d'échec sont nombreuses.   Le Projet "Petit-déjeuner" mis en place à la Résidence de l'Orme - Groupe ORPEA (Saint-Maur-des-Fossés) a cherché à proposer une solution simple et facilement reproductible permettant une meilleure prise alimentaire en EHPAD.   Ce projet s'appuie sur le constat suivant : le petit-déjeuner est un repas très apprécié par les résidents, mais l'organisation institutionnelle est peu adaptée à leur besoins (temps horaire court, menu monotone et peu appétissant).   L'idée a été de repenser le petit-déjeuner en équipe pluridisciplinaire pour trouver une solution adaptée aux besoins des résidents et aux contraintes institutionnelles. Il en est ressorti 2 petit-déjeuners : - Un petit déjeuner à thème pour les unités traditionnelles : menu[...]

13 octobre 2016 : le régime sans gluten, hors maladie coëliaque

Régime sans gluten
Cette présentation rapporte les indications du régime sans gluten en dehors de la maladie coeliaque et présente les données sur une nouvelle entité appelée « sensibilité au gluten non coeliaque » souvent présente chez des patients avec syndrome de l’intestin irritable.

4 décembre 2015 : Les bouchées enrichies adaptées : le goût de l'autonomie

Manger mains
En 2007, l’E.H.P.A.D « Foyer Notre dame de Puyraveau » choisi d’évaluer la dénutrition parmi les 90 personnes accueillies, qu’elles soient valides et dites en bonne santé ou qu’elles soient qualifiées de« dépendantes » en raison de leurs pathologies, de leurs troubles cognitifs ou de leurs troubles psychiques. Le résultat alarmant de cette évaluation (50% de personnes dénutries) fut l’occasion de faire plusieurs constats...

1er octobre 2015 : "Nutrition et Handicap" : La gastrostomie en pratique

Nutrition et handicap
La gastrostomie est un orifice au niveau de la paroi abdominale, mis en place à l’hôpital sous anesthésie locale ou générale, permettant de faire communiquer l’estomac avec l’extérieur. A qui est-elle proposée ? Comment la gérer au quotidien ?
Un bon état nutritionnel permet une amélioration de la qualité de vie des personnes handicapées et de leur entourage. Les troubles nutritionnels liés au handicap peuvent aller de la dénutrition sévère à l’obésité morbide.

27 novembre 2015 : Education thérapeutique en Néphrologie

Education thérapeutique

Mis en place depuis 2011, le programme « Education Thérapeutique en néphrologie » au CHU de Limoges a pour but d’accompagner les patients tout au long de leur maladie rénale, en particulier en pré et post transplantation rénale.

Le point fort de l’atelier présenté est le témoignage et la présence d’une patiente ayant suivi ce programme.

27 novembre 2015 : Le point sur les gastrostomies

Gastrostomie

La gastrostomie per-endoscopique (GPE) a déjà 35 ans. Les indications à la mise en place d’une sonde de gastrostomie restent les mêmes mais l’évolution de la technique permet de simplifier le geste, de limiter les complications et de mieux s’adapter à la pathologie sous-jacente.

Monsieur Le Professeur SEGUY, Service de l'appareil digestif et Lambling, CHRU de Lille, lors de la 11ème journée InterCLAN du Limousin a fait le point sur les avantages, les inconvénients et la gestion des complications liées aux méthodes endoscopiques (Pull, Push, et couplée à la coelioscopie), à la méthode radiologique (Introducer) et à la possibilité de mise en place immédiate d’un bouton (One time button).

 

 

Les progrès dans la prise en charge globale de l’enfant polyhandicapé ont permis une augmentation de l’espérance de vie des patients, mais de ce fait favorisent l’apparition d’une dénutrition (1). On estime actuellement qu’il y a 15 000 patients polyhandicapés âgés de moins de 20 ans dans notre pays. Selon les critères retenus de définition de la dénutrition et le type de population étudiée (à domicile ou institutionnalisée) la prévalence de la dénutrition peut varier de 15 à 80%.

27 novembre 2015 : les fibres alimentaires

Fibres alimentaires

La région Limousin est la plus grande consommatrice de fibres alimentaires en France même si cela reste en dessous des apports nutritionnels conseillés. Ces substances glucidiques complexes d’origine végétale sont présentes dans de nombreux aliments sous forme soluble ou insoluble ce qui leur confère des propriétés cliniques bénéfiques sur le transit intestinal, certains cancers (coliques, rectaux, du sein), le diabète, les maladies cardiovasculaires, les dyslipidémies, l’obésité, la prévalence des AVC. Une alimentation diversifiée doit assurer un apport de 25 à 30g par jour.

24 novembre 2017 : 12ème journée interCLAN du Limousin

Le réseau LINUT en collaboration avec le CLAN du CHU de Limoges organise le 24 novembre 2017, la 12ème journée interCLAN du Limousin.

19 octobre 2017 (Saint Germain les Belles : Bien manger pour bien vivre : le problème de la dénutrition

La dénutrition est la conséquence d’un déséquilibre entre les apports en calories et/ou protéines insuffisants et des besoins de l’organisme qui sont souvent augmentés. La dénutrition touche de 4 à 10% des personnes âgées à domicile, de 30 à 50% des patients hospitalisés adultes, de 20 à 40% des résidents en EHPAD.

26 Septembre 2017 : Oradour sur Vayres : Bien manger pour bien vivre : le problème de la dénutrition

La dénutrition est la conséquence d’un déséquilibre entre les apports en calories et/ou protéines insuffisants et des besoins de l’organisme qui sont souvent augmentés. La dénutrition touche de 4 à 10% des personnes âgées à domicile, de 30 à 50% des patients hospitalisés adultes, de 20 à 40% des résidents en EHPAD.

21 septembre 2017 (Saint Priest Sous Aixe) : Bien manger pour bien vivre : le problème de la dénutrition

La dénutrition est la conséquence d’un déséquilibre entre les apports en calories et/ou protéines insuffisants et des besoins de l’organisme qui sont souvent augmentés. La dénutrition touche de 4 à 10% des personnes âgées à domicile, de 30 à 50% des patients hospitalisés adultes, de 20 à 40% des résidents en EHPAD.

18 mai 2017 (St Léonard de Noblat) : Bien manger pour bien vivre : le problème de la dénutrition

La dénutrition est la conséquence d’un déséquilibre entre les apports en calories et/ou protéines insuffisants et des besoins de l’organisme qui sont souvent augmentés.La dénutrition touche de 4 à 10% des personnes âgées à domicile, de 30 à 50% des patients hospitalisés adultes...

30 mars 2017 : Les FODMAPs : ces amis qui ne nous veulent pas que du bien !

FODMAPs est l’acronyme anglosaxon pour « Fermentable Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols », autrement dit des hydrates de carbone à chaîne courte, peu absorbés et fermentescibles. Ces sucres sont présents dans plusieurs catégories d’aliments telles que produits laitiers, céréales, légumineuses, légumes et fruits. Ils sont aussi de plus en plus présents dans l’alimentation occidentale du fait de leur ajout dans les produits industriels (inuline, FOS, édulcorants, sirop de maïs riche en fructose). S’ils ont des effets bénéfiques pour la santé bien démontrés en agissant sur le microbiote, ...

13 octobre 2016 : le régime sans gluten, hors maladie coëliaque

Cette présentation rapporte les indications du régime sans gluten en dehors de la maladie coeliaque et présente les données sur une nouvelle entité appelée « sensibilité au gluten non coeliaque » souvent présente chez des patients avec syndrome de l’intestin irritable.

4 décembre 2015 : Les bouchées enrichies adaptées : le goût de l'autonomie

En 2007, l’E.H.P.A.D « Foyer Notre dame de Puyraveau » choisi d’évaluer la dénutrition parmi les 90 personnes accueillies, qu’elles soient valides et dites en bonne santé ou qu’elles soient qualifiées de« dépendantes » en raison de leurs pathologies, de leurs troubles cognitifs ou de leurs troubles psychiques. Le résultat alarmant de cette évaluation (50% de personnes dénutries) fut l’occasion de faire plusieurs constats...

1er octobre 2015 : "Nutrition et Handicap" : La gastrostomie en pratique

La gastrostomie est un orifice au niveau de la paroi abdominale, mis en place à l’hôpital sous anesthésie locale ou générale, permettant de faire communiquer l’estomac avec l’extérieur. A qui est-elle proposée ? Comment la gérer au quotidien ?