Evaluation du statut nutritionnel de 866 résidents en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) dans le Territoire du Limousin, et liens avec la démence et la mobilité

Introduction et but de l’étude : La prévalence de dénutrition chez les personnes âgées en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendants (EHPAD) est évaluée entre 15 et 40%, mais les données françaises sont très rares. Le réseau ARS
Limousin Nutrition (LINUT) évalue et prend en charge du point de vue nutritionnel les résidents d’EHPAD. L’objectif de l’enquête était d’évaluer les résidents de 13 EHPAD volontaires en Limousin de manière exhaustive.

 

Matériel et méthodes : Les évaluations étaient réalisées entre 2008 et 2014. L’analyse était rétrospective. L’état nutritionnel des résidents était déterminé grâce aux critères de la HAS de 2007 (âge >70ans), ou de 2003 (âge <70ans). La démence était évaluée par
le MMSE (<24), la mobilité par un des critères (déplacement du lit au fauteuil ou grabataire versus mobilisation plus large possible) du Mini Nutritional AssessmentÒ. Les tests utilisés étaient les tests exact de Fisher, t de Student et ANOVA (significativité pour
p<0,05).


Résultats et Analyse statistique : Etaient inclus 866 résidents (66,6 +/-14,7 résidents/EHPAD), dont 70,6% de femmes, avec un âge moyen de 85,3 ans +/-9,3 ans, un IMC moyen de 26,4 +/-5,3 kg/m². 45,7% des patients étaient déments et 31,1% avaient une
mobilité réduite. La prévalence de la dénutrition était de 27,5%, du surpoids de 16,5%, de l’obésité de 22,9%. Les femmes étaient plus souvent dénutries que les hommes (30,7% versus 20,0%, p=0,01), plus âgées (87,1 +/- 8,1 versus 80,7 +/-10,4 ans, p<0.0001), plus
souvent démentes (51,9% versus 30,8%, p<0,0001) et à mobilité réduite (66,3% versus 75,4%, p = 0,02). Les résidents déments étaient plus souvent dénutris (34,4% versus 19.2%, p<0,0001), moins souvent en surpoids (12,9% versus 19,9%, p=0,01) et obèses
(19,5% versus 28,5%, p=0,004). Les résidents avec des troubles de la mobilité étaient plus souvent dénutris (49,5% versus 16,7%, p<0,0001), moins souvent en surpoids (7,9% versus 20,5%, p=0,01) et obèses (19,9% versus 25,5%, p<0,0001). Il n’y avait pas de
différence pour les prévalences de dénutrition et d’obésité entre les EHPAD, ni selon les années des évaluations.


Conclusion : Cette enquête est la première enquête nutritionnelle exhaustive réalisée en EHPAD en France. La dénutrition était présente dans 27,5% des cas, touchant plus souvent les femmes, les résidents déments et ceux à mobilité très réduite. Cette valeur est
dans la fourchette des valeurs internationales (4,8–53,3%), cependant très disparates quant aux recrutements et aux méthodes utilisées. 22.9% des résidents étaient obèses, dans les limites publiées en institutions (16,2-28,0%). Les prévalences de la dénutrition
et de l’obésité étaient bien supérieures à celles des personnes âgées vivant au domicile (respectivement 2,6% et 16,0%) (1).


Références : 1. Inserm/Kantar Health/Roche. Enquête épidémiologique nationale sur le surpoids et l’obésité. ObEpi 2012.

 

 

 

 

Télécharger l'étude

 PDF - 365 Ko

 

 

Poster présenté :

* aux Journées Francohones de nutrition du 27 au 29 novembre 2019 à Rennes

* au 9ème Congrès Francophone Frafilité du Sujet Agé, le Vieillissement Santé, Prévention de la perte d'autonomie les 10 et 11 juin 2021 à Toulouse

 

Abstract consultable dans la revue Nutrition Clinique et Métabolisme 34 (2020) 11-92 https://www.em-consulte.com/article/1364282/pdf/evaluation-du-statut-nutritionnel-de-866%C2%A0residents

12 octobre 2021 : Forum régional nutrition Pays de la Loire

Le 12 octobre 2021, la Structure Régionale d’Appui et d’Expertise (SRAE) en Nutrition des Pays-de-la-Loire organise la 3e édition du Forum Régional Nutrition au Centre de Congrès d’Angers et en live (distanciel). Un événement à destination de tous les acteurs de la nutrition, avec un programme au plus près des réalités de leurs pratiques, de l’actualité et de l’avenir.

30/09/2021 : 15ème journée InterCLAN du Limousin en distanciel

Cette année, l'interCLAN du Limousin aura lieu en distanciel et sera consacré aux nouvelles recommandations sur l'alimentation en établissements de soins.

Webinaire Gérer les soins des sondes de gastrostomie : 08/06/2021 de 14h30 à 15h30

L’absence de réalisation ou la méconnaissance des soins simples des sondes, sont à l’origine de la majorité des complications d’une gastrostomie.

Webinaire Repérer les troubles de la déglutition : 27/03/2021 de 14h30 à 15h40

LINUT (Structure ressources nutrition de l’ARS Nouvelle Aquitaine) vous propose de partager son expertise dans le domaine de la nutrition. Afin de vous aider à repérer les troubles de la déglutition de vos patients/résidents et d’adopter la meilleure conduite à tenir pour faciliter la décision médicale, nous avons le plaisir de vous convier à notre 1er webinaire.

AG + CONFERENCE REPORTEE / 25 mars 2020 : Prise en charge des patients diabétiques âgés. Les leçons de l’étude Gerodiab

L'étude Gérodiab est la première étude multicentrique française observationnelle prospective de suivi de cohorte dont l'objectif est d'évaluer le lien entre l'équilibre glycémique et la morbi-mortalité à 5 ans de diabétiques de type 2 âgés de 70 ans et plus.

21 juin 2019 : Le logo nutritionnel Nutri-Score : une victoire de la santé publique

L’amélioration de l’état de santé de la population en agissant sur le déterminant nutrition est l’objectif général du Programme national Nutrition Santé.

16 novembre 2018 : Régimes végétariens et végétaliens, risques ? intérêts ? Résultats issus de la cohorte Nutrinet-Santé

Les régimes végétariens, végétaliens et véganes semblent de plus en plus fréquents dans les pays occidentaux, plus nouvellement en France. La recherche en épidémiologie nutritionnelle propose d’étudier ces régimes, et de renforcer les connaissances sur ...

15 mars 2018 : Les dangers des régimes pour la personne âgée

La sarcopénie est caractéristique du vieillissement. Elle s’accompagne d’une diminution de la force musculaire et de la fonction musculaire. Elle peut favoriser les chutes et faire rentrer le sujet âgé dans un cercle vicieux en cas de fractures. L’obésité n’est pas incompatible avec la sarcopénie. Elle peut même être un facteur favorisant.

24 novembre 2017 : Diagnostic et traitement des pathologies dentaires du sujet âgé et/ou handicapé

Les pathologies dentaires sont susceptibles de générer des troubles nutritionnels, via les incidences sur les différentes phases du processus de déglutition, l'apparition de fausses routes alimentaires potentiellement septiques, et les impacts de la mise en texture des aliments et boissons.

24 novembre 2017 : Répartition et choix des protéines sur les repas de la journée

Le vieillissement est caractérisé par le changement de nombreuses fonctions biologiques pouvant gravement altérer la qualité de vie des personnes âgées.