Nutrition et troubles du goût en pratique courante

Cette publication est parue dans la revue Nutrition Clinique et Métabolisme.

 

Le goût est une sensation perçue au niveau principalement buccal, qui comporte cinq saveurs de base : sucré, salé, amer, acide et umami. Il est en relation avec l’olfaction et avec l’état salivaire.

 

Les troubles sont le plus souvent une dysgueusie ou une hypogueusie. Une agueusie est plus rare et une hypergueusie exceptionnelle. Devant un trouble du goût, il faut mener un entretien approfondi avec le patient pour retrouver si possible une cause.

 

Un examen buccal et ORL, un bilan neurologique, des tests de stimulation chimiques ou électriques sont souhaitables.

 

Les causes de troubles du goût sont très nombreuses. Physiologiquement, l’avancée en âge, la grossesse et la ménopause peuvent s’accompagner de troubles du goût.

 

Un grand nombre de traitement peuvent être impliqués, en particulier la radiothérapie et la chimiothérapie. Des atteintes de la bouche (dents, gencives, langue, etc.) sont souvent incriminées, de même que des carences en vitamines ou oligoéléments, une intoxication alcoolique ou tabagique, un déficit de flux salivaire, des troubles psychiatriques et de nombreuses maladies comme des atteintes neurologiques chroniques ou post-traumatiques, le diabète, la cirrhose, l’insuffisance rénale ou des maladies infectieuses.

 

Les troubles du goût altèrent la qualité de vie, réduisent l’appétit et sont un facteur de risque de dénutrition chez la personne âgée. Leur traitement est délicat. Il passe si possible par une suppression de la cause, ou l’utilisation des exhausteurs de goût ou des conseils diététiques. Toute dénutrition associée doit être également prise en charge.

 

© 2011 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

 

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la publication réalisée par le réseau LINUT en cliquant sur l'image ci-dessous.

 

 PDF - 82 Ko


Cette publication est parue dans la revue Nutrition Clinique et Métabolisme d'Elsevier Masson Février 2011 volume 25, pages 24-28

24 novembre 2017 : 12ème journée interCLAN du Limousin

Le réseau LINUT en collaboration avec le CLAN du CHU de Limoges organise le 24 novembre 2017, la 12ème journée interCLAN du Limousin.

18 mai 2017 (St Léonard de Noblat) : Bien manger pour bien vivre : le problème de la dénutrition

La dénutrition est la conséquence d’un déséquilibre entre les apports en calories et/ou protéines insuffisants et des besoins de l’organisme qui sont souvent augmentés.La dénutrition touche de 4 à 10% des personnes âgées à domicile, de 30 à 50% des patients hospitalisés adultes...

13 avril 2017 (St Yrieix la Perche) : Bien manger pour bien vivre : le problème de la dénutrition

La dénutrition est la conséquence d’un déséquilibre entre les apports en calories et/ou protéines insuffisants et des besoins de l’organisme qui sont souvent augmentés. La dénutrition touche de 4 à 10% des personnes âgées à domicile, de 30 à 50% des patients hospitalisés adultes, ...

16 mars 2017 (Solignac) : Bien manger pour bien vivre : le problème de la dénutrition

La dénutrition est la conséquence d’un déséquilibre entre les apports en calories et/ou protéines insuffisants et des besoins de l’organisme qui sont souvent augmentés. La dénutrition touche de 4 à 10% des personnes âgées à domicile, de 30 à 50% des patients hospitalisés adultes, ...

30 mars 2017 : Les FODMAPs : ces amis qui ne nous veulent pas que du bien !

FODMAPs est l’acronyme anglosaxon pour « Fermentable Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols », autrement dit des hydrates de carbone à chaîne courte, peu absorbés et fermentescibles. Ces sucres sont présents dans plusieurs catégories d’aliments telles que produits laitiers, céréales, légumineuses, légumes et fruits. Ils sont aussi de plus en plus présents dans l’alimentation occidentale du fait de leur ajout dans les produits industriels (inuline, FOS, édulcorants, sirop de maïs riche en fructose). S’ils ont des effets bénéfiques pour la santé bien démontrés en agissant sur le microbiote, ...

13 octobre 2016 : le régime sans gluten, hors maladie coëliaque

Cette présentation rapporte les indications du régime sans gluten en dehors de la maladie coeliaque et présente les données sur une nouvelle entité appelée « sensibilité au gluten non coeliaque » souvent présente chez des patients avec syndrome de l’intestin irritable.

4 décembre 2015 : Les bouchées enrichies adaptées : le goût de l'autonomie

En 2007, l’E.H.P.A.D « Foyer Notre dame de Puyraveau » choisi d’évaluer la dénutrition parmi les 90 personnes accueillies, qu’elles soient valides et dites en bonne santé ou qu’elles soient qualifiées de« dépendantes » en raison de leurs pathologies, de leurs troubles cognitifs ou de leurs troubles psychiques. Le résultat alarmant de cette évaluation (50% de personnes dénutries) fut l’occasion de faire plusieurs constats...

1er octobre 2015 : "Nutrition et Handicap" : La gastrostomie en pratique

La gastrostomie est un orifice au niveau de la paroi abdominale, mis en place à l’hôpital sous anesthésie locale ou générale, permettant de faire communiquer l’estomac avec l’extérieur. A qui est-elle proposée ? Comment la gérer au quotidien ?