8e journée inter-CLAN du Limousin (23/11/2012) : le bilan

La 8e journée inter-CLAN organisée par le réseau LINUT et le Comité de Liaisons d'Alimentation et Nutrition du CHU de Limoges a connu un fort succès cette année avec 171 participants.

 

Les chiffres sont tombés début novembre 2012 : l’obésité est une nouvelle fois en augmentation dans la population adulte de notre pays, selon l’enquête ObEpi 2012 (Obésité Epidémiologie). C’est ainsi que 15% des français sont en état d’obésité, et plus de 32% en surpoids. Il n’est donc désormais plus possible de passer cette situation sous silence.

 

Le  Limousin, malheureusement, ne se situe pas dans les bons élèves de la classe, puisque nous comptons 17,6% de notre population qui est obèse.

 

C’est la raison pour laquelle la 8ème Journée Régionale des CLAN, qui a eu lieu à l’Ecole Supérieure d’Ingénieurs de Limoges (ENSIL), le 23 novembre 2012, a été centrée sur ce thème de l’obésité.

 

Les CLAN, acronyme pour Comités de Liaison Alimentation Nutrition, créés en 2002, sont des instances qui appartiennent aux établissements de santé (cliniques et hôpitaux), mais aussi aux établissements médico-sociaux (maisons de retraite et établissements spécialisés), et qui regroupent dans ces établissements des professionnels de santé (médecins et pharmaciens, infirmières, diététiciennes et aides-soignantes), des administratifs, des personnels techniques autour de la thématique de l’amélioration de l’alimentation et de la nutrition. Les activités des CLAN touchent donc des domaines très variés, tels que l’alimentation artificielle, les services de la cuisine, les techniques d’évaluation de l’état nutritionnel des patients, l’environnement alimentaire des patients, etc).

 

La région Limousin regroupe 23 CLAN, avec une répartition homogène sur l’ensemble du territoire. Les activités des CLAN sont bien implantées, et reconnues par les tutelles de santé.

 

La journée du 23 novembre a été inaugurée par Monsieur le Pr Arnaud BASDEVANT avec une conférence sur « l’état de la prise en charge de l’obésité en France ».

 

Le Pr BASDEVANT est Professeur de nutrition et médecin à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, mais aussi et surtout responsable du Plan Obésité français, mené par le Ministère de la Santé. C’est une référence internationale sur le sujet.

 

La Journée des CLAN s'est poursuvie avec une table ronde de professionnels et de patients, qui ont témoignés de leur cheminement dans la maladie obésité, puis des ateliers menés par des professionnels bien connus dans la région pour leur compétence.

 

Enfin, cette 8ème Journée Régionale des CLAN a été l’occasion de présenter en avant-première le tout nouveau Centre de Spécialité de l’Obésité Sévère du Limousin, basé au CHU de Limoges, et qui est chargé dans le cadre du Plan National Obésité de coordonner les actions concernant cette pathologie sur l’ensemble de la région Limousin.

 

 

 

12 avril 2018 (Lubersac) : Bien manger pour bien vivre : le problème de la dénutrition

La dénutrition est la conséquence d’un déséquilibre entre les apports en calories et/ou protéines insuffisants et des besoins de l’organisme qui sont souvent augmentés. La dénutrition touche de 4 à 10% des personnes âgées à domicile, de 30 à 50% des patients hospitalisés adultes, de 20 à 40% des résidents en EHPAD.

26 avril 2018 (Seilhac) : Bien manger pour bien vivre : le problème de la dénutrition

La dénutrition est la conséquence d’un déséquilibre entre les apports en calories et/ou protéines insuffisants et des besoins de l’organisme qui sont souvent augmentés. La dénutrition touche de 4 à 10% des personnes âgées à domicile, de 30 à 50% des patients hospitalisés adultes, de 20 à 40% des résidents en EHPAD.

30 mai 2018 (Ussel) : Bien manger pour bien vivre : le problème de la dénutrition

La dénutrition est la conséquence d’un déséquilibre entre les apports en calories et/ou protéines insuffisants et des besoins de l’organisme qui sont souvent augmentés. La dénutrition touche de 4 à 10% des personnes âgées à domicile, de 30 à 50% des patients hospitalisés adultes, de 20 à 40% des résidents en EHPAD.

5 juin 2018 (Saint Privat) : Bien manger pour bien vivre : le problème de la dénutrition

La dénutrition est la conséquence d’un déséquilibre entre les apports en calories et/ou protéines insuffisants et des besoins de l’organisme qui sont souvent augmentés. La dénutrition touche de 4 à 10% des personnes âgées à domicile, de 30 à 50% des patients hospitalisés adultes, de 20 à 40% des résidents en EHPAD.

27 février 2018 (Beynat) : Bien manger pour bien vivre : le problème de la dénutrition

La dénutrition est la conséquence d’un déséquilibre entre les apports en calories et/ou protéines insuffisants et des besoins de l’organisme qui sont souvent augmentés. La dénutrition touche de 4 à 10% des personnes âgées à domicile, de 30 à 50% des patients hospitalisés adultes, de 20 à 40% des résidents en EHPAD.

15 mars 2018 : Les dangers des régimes pour la personne âgée

La sarcopénie est caractéristique du vieillissement. Elle s’accompagne d’une diminution de la force musculaire et de la fonction musculaire. Elle peut favoriser les chutes et faire rentrer le sujet âgé dans un cercle vicieux en cas de fractures. L’obésité n’est pas incompatible avec la sarcopénie. Elle peut même être un facteur favorisant.

24 novembre 2017 : Diagnostic et traitement des pathologies dentaires du sujet âgé et/ou handicapé

Les pathologies dentaires sont susceptibles de générer des troubles nutritionnels, via les incidences sur les différentes phases du processus de déglutition, l'apparition de fausses routes alimentaires potentiellement septiques, et les impacts de la mise en texture des aliments et boissons.

24 novembre 2017 : Répartition et choix des protéines sur les repas de la journée

Le vieillissement est caractérisé par le changement de nombreuses fonctions biologiques pouvant gravement altérer la qualité de vie des personnes âgées.

24 novembre 2017 : Diabète et dénutrition

L'homéostasie glucidique est soumise à d'importantes contraintes: besoin cérébral permanent de glucose, contrastant avec un apport alimentaire intermittent, ce qui rend indispensable une régulation.

30 mars 2017 : Les FODMAPs : ces amis qui ne nous veulent pas que du bien !

FODMAPs est l’acronyme anglosaxon pour « Fermentable Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols », autrement dit des hydrates de carbone à chaîne courte, peu absorbés et fermentescibles. Ces sucres sont présents dans plusieurs catégories d’aliments telles que produits laitiers, céréales, légumineuses, légumes et fruits. Ils sont aussi de plus en plus présents dans l’alimentation occidentale du fait de leur ajout dans les produits industriels (inuline, FOS, édulcorants, sirop de maïs riche en fructose). S’ils ont des effets bénéfiques pour la santé bien démontrés en agissant sur le microbiote, ...