Quelles portions alimentaires servir aux personnes âgées vivant en collectivité ?

C'est pour répondre à cette question que le réseau LINUT a créé un support spécifique, à destination de toute personne concernée par la restauration des personnes âgées vivant en collectivité.

 

 

 

LE VISUEL D'AIDE AU SERVICE DES REPAS

 

Véritable guide de référence, ce manuel a été conçu pour faciliter l'élaboration, la préparation et le service des repas.

 

Diététicien(ne)s, cuisinier(e)s, personnels de service,... apprécieront de retrouver, sur un même support, toutes les informations nécessaires au bon déroulement de leur mission.

 

Classées par codes couleurs pour une meilleure accessibilité, les fiches descriptives des plats proposent :

  • sur une face, les visuels des préparations (textures entière et mixée), accompagnés des indications de mesure à respecter,
  • et, sur l'autre face, des informations nutritionnelles ainsi que des conseils de préparation.

Pour être complet, ce guide propose également la consultation de fiches d'informations complémentaires sur l'équilibre des repas, la vaisselle de référence ou encore les recommandations du Groupe d'Etude des Marchés de Restauration Collective et de Nutrition (GEMRCN) sur les grammages préconisés.

 

 

 

Télécharger le bon de commande
 

 PDF - 2.6 Mo

 

 

AFFICHES

Pour accompagner l'utilisation de ce manuel, le réseau LINUT propose également des affiches (70 x 100 cm) à présenter en salles de restauration, en cuisine, etc.

 

3 modèles différents (répartition des plats par familles : Entrées, Viandes-poissons-oeufs et Accompagnements) présentent simultanément les visuels de 6 plats avec les grammages recommandés pour les personnes âgées, offrant ainsi une vue d'ensemble favorisant la sélection et le respect de l'équilibre lors de la constitution et le service des repas.

 

Entrées
Viandes - Poissons - Oeufs
Accompagnements

 

12 avril 2018 (Lubersac) : Bien manger pour bien vivre : le problème de la dénutrition

La dénutrition est la conséquence d’un déséquilibre entre les apports en calories et/ou protéines insuffisants et des besoins de l’organisme qui sont souvent augmentés. La dénutrition touche de 4 à 10% des personnes âgées à domicile, de 30 à 50% des patients hospitalisés adultes, de 20 à 40% des résidents en EHPAD.

26 avril 2018 (Seilhac) : Bien manger pour bien vivre : le problème de la dénutrition

La dénutrition est la conséquence d’un déséquilibre entre les apports en calories et/ou protéines insuffisants et des besoins de l’organisme qui sont souvent augmentés. La dénutrition touche de 4 à 10% des personnes âgées à domicile, de 30 à 50% des patients hospitalisés adultes, de 20 à 40% des résidents en EHPAD.

30 mai 2018 (Ussel) : Bien manger pour bien vivre : le problème de la dénutrition

La dénutrition est la conséquence d’un déséquilibre entre les apports en calories et/ou protéines insuffisants et des besoins de l’organisme qui sont souvent augmentés. La dénutrition touche de 4 à 10% des personnes âgées à domicile, de 30 à 50% des patients hospitalisés adultes, de 20 à 40% des résidents en EHPAD.

5 juin 2018 (Saint Privat) : Bien manger pour bien vivre : le problème de la dénutrition

La dénutrition est la conséquence d’un déséquilibre entre les apports en calories et/ou protéines insuffisants et des besoins de l’organisme qui sont souvent augmentés. La dénutrition touche de 4 à 10% des personnes âgées à domicile, de 30 à 50% des patients hospitalisés adultes, de 20 à 40% des résidents en EHPAD.

27 février 2018 (Beynat) : Bien manger pour bien vivre : le problème de la dénutrition

La dénutrition est la conséquence d’un déséquilibre entre les apports en calories et/ou protéines insuffisants et des besoins de l’organisme qui sont souvent augmentés. La dénutrition touche de 4 à 10% des personnes âgées à domicile, de 30 à 50% des patients hospitalisés adultes, de 20 à 40% des résidents en EHPAD.

15 mars 2018 : Les dangers des régimes pour la personne âgée

La sarcopénie est caractéristique du vieillissement. Elle s’accompagne d’une diminution de la force musculaire et de la fonction musculaire. Elle peut favoriser les chutes et faire rentrer le sujet âgé dans un cercle vicieux en cas de fractures. L’obésité n’est pas incompatible avec la sarcopénie. Elle peut même être un facteur favorisant.

24 novembre 2017 : Diagnostic et traitement des pathologies dentaires du sujet âgé et/ou handicapé

Les pathologies dentaires sont susceptibles de générer des troubles nutritionnels, via les incidences sur les différentes phases du processus de déglutition, l'apparition de fausses routes alimentaires potentiellement septiques, et les impacts de la mise en texture des aliments et boissons.

24 novembre 2017 : Répartition et choix des protéines sur les repas de la journée

Le vieillissement est caractérisé par le changement de nombreuses fonctions biologiques pouvant gravement altérer la qualité de vie des personnes âgées.

24 novembre 2017 : Diabète et dénutrition

L'homéostasie glucidique est soumise à d'importantes contraintes: besoin cérébral permanent de glucose, contrastant avec un apport alimentaire intermittent, ce qui rend indispensable une régulation.

30 mars 2017 : Les FODMAPs : ces amis qui ne nous veulent pas que du bien !

FODMAPs est l’acronyme anglosaxon pour « Fermentable Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols », autrement dit des hydrates de carbone à chaîne courte, peu absorbés et fermentescibles. Ces sucres sont présents dans plusieurs catégories d’aliments telles que produits laitiers, céréales, légumineuses, légumes et fruits. Ils sont aussi de plus en plus présents dans l’alimentation occidentale du fait de leur ajout dans les produits industriels (inuline, FOS, édulcorants, sirop de maïs riche en fructose). S’ils ont des effets bénéfiques pour la santé bien démontrés en agissant sur le microbiote, ...